Le prix au kilo : une catastrophe ?